DOUANCE & SURDOUANCE

http://adultesurdoue.zeblog.com/

En savoir plus...

En savoir plus... "Peut-être vous retrouvez-vous aujourd'hui face à cette question : mais qu'est-ce qu'être surdoué ?... Pour vous-même ou un proche... Ce blog se veut espace d'information : vous trouverez dans les rubriques (ci-dessous à gauche) du contenu sur le thème de la douance et des liens vers des sites spécialisés...

Catégories

Compteurs

Liens utiles

Loisirs

Liens perso

Fils RSS

Une nouvelle problématique : Douance et grossesse

Par En savoir plus... :: 12/04/2010 à 18:21 :: Chroniques d'une surdouée

ANNONCE :

Depuis quelques mois j'ai délaissé mon blog sur la douance. Et pour cause... j'ai été non pas occupée mais submergée par mille occupations et préoccupations personnelles liées à mon tout nouvel état : celui de la grossesse.

 

Je n'avais pas tellement envie d'ailleurs de parler de moi à ce moment-là, la nouvelle était une bien trop grande affaire à digérer, car très inattendue.

 

Aussi, en vraie surchauffée du cérébro, j'ai commencé par me pendre le chou.

Maintenant que je commence à attérir et à accepter un peu plus mon état, je suis peut-être plus apte à en parler et à partager mon vécu.

 

CONSTAT :

Ma foi, je me dis que cela pourra peut-être intéresser quelques unes qui se retrouveraient dans la même situation ou qui y songeraient fortement.

Car si l'on trouve des infos sur les enfants surdoués et un peu moins sur les adultes, je crois que rien n'est dit sur la question de "qu'est-ce qu'être une surdouée enceinte ?".

 

Il y a des ateliers pour les enfants, des conférences pour les parents d'enfants surdoués, des coaching pour les adultes à haut-potentiel comme on dit. Et pour les femmes enceintes ? Qui les accompagne pendant leur grossesse de surdouée ?...

Mmmmh... Pas grand monde !

 

Vous pourriez me dire, enceinte ou pas, une adulte surdouée reste une adulte, donc on peut la mettre dans la case "coaching HP".

Certes. Encore faudrait-il que le coaching pour HP soit suffisamment complet et ouvert dans son approche, pour prendre en charge les aspects mentaux, moraux et médicaux de la délicate affaire. Et étant donné la séparation qui s'opère académiquement entre coaching et psychologie, ça m'étonnerait qu'une prise en charge "coaching" aille dans le sens d'une approche holistique.

 

(Le sujet est intéressant, je devrais confronter quelques opinions de pro là-dessus...)

 

Bref !

Ce que je peux dire, c'est, qu'à le vivre, je crois qu'être surdouée tout court ou être surdouée enceinte, ce n'est pas tout à fait la même chose.

Et la nuance me semble assez notable pour mériter une attention particulière de la problématique.

 

PROBLEMATIQUE :

Partons du général : un surdoué, s'il ne se sent pas forcément intelligent, sent bien qu'il se pose plus de questions et qu'il est plus sensible à son environnement que la "normale".

Une femme enceinte, on vous le dira (ou vous le lirez peut-être dans des magazines le jour où le sujet vous touchera personnellement) si elle vit un état passager, elle aussi constatera que sa sensibilité est exacerbée.

 

Aussi, je vous laisse imaginer ce que cela implique d'être surdouée ET enceinte !

Niveau stimuli, c'est incommensurable.

 

VECU PERSONNEL :

Parlons du cas particulier maintenant, le mien. J'étais déjà une hypersensible : aux odeurs, bruits, etc. On me trouvait déjà très "délicate", très "Monk" pour reprendre l'expression d'une personne, mais là c'est juste ahurissant et surtout invivable.

Je détecte une odeur à des centaines de mètres, et même d'aussi loin, ça parvient à me rendre littéralement malade.

 

Déjà peu comprise dans cette sensibilité jusqu'ici et habituée aux remarques du genre "oh ! tu exagères !", à présent je fais parfois face à un réel déni de mes ressentis pourtant, je l'affirme haut et fort, très réels.

Et le fait que je sois enceinte n'est pas pris comme une circonstance atténuante, amenant autrui à plus de compréhension, mais plutôt comme un élément à charge. Et je perçois vite dans un regard ou une intonation que mon interlocuteur se dit que je profite de mon état pour affabuler.

C'est assez désagréable surtout lorsqu'on sait que les hormones décuplent aussi la suceptibilité, cararctéristique également naturellement prononcée chez le surdoué. Lol

 

Bonjour le cocktail d'émotions !

 

 

Copyright © DOUANCE & SURDOUANCE - Design by Karine Matarin